Le traducteur professionnel : portrait en 5 points

traducteur professionnel

Le traducteur professionnel : portrait en 5 points

Le traducteur professionnel : portrait en 5 points 1200 627 Tradgo

Le traducteur professionnel est un oiseau discret qui prête sa plume à ses clients, mais qui ne signe pas toujours son travail. S’il fait bien son travail, le traducteur peut même passer inaperçu, car une bonne traduction n’aura pas l’air d’une traduction (mais plutôt d’un texte rédigé directement dans la langue de la traduction). C’est pourquoi nous avons décidé de faire pleins feux sur le travail du traducteur professionnel dans ce billet.

1. Compétences en traduction

Le traducteur professionnel acquiert ses compétences en traduction à l’aide d’une combinaison des éléments suivants :

Études universitaires : Les rudiments de la traduction s’apprennent à l’université. C’est pourquoi un traducteur professionnel doit posséder un diplôme universitaire en traduction ou en linguistique.
Maîtrise des langues : Pour bien traduire, il faut évidemment posséder une excellente compréhension de la langue de départ. Mais il faut aussi maîtriser parfaitement la langue dans laquelle on traduit pour réaliser des traductions impeccables sur le plan linguistique.
Expérience pratique : Le traducteur professionnel poursuit son apprentissage professionnel tout au long des différents projets qu’il réalise pour ses clients. C’est par l’expérience pratique qu’il peaufine son art.

2. Connaissances générales et spécialisées

Le traducteur professionnel doit être un genre de touche-à-tout. Il doit posséder une bonne culture générale dans ses deux langues de travail (langue de départ et langue d’arrivée) pour bien comprendre et adapter les références culturelles contenues dans les textes. Le traducteur professionnel est souvent un assoiffé de connaissances qui aime apprendre continuellement de nouvelles choses sur plein de sujets. Si certains traducteurs choisissent de rester des généralistes, d’autres choisiront de se spécialiser dans un ou plusieurs domaines précis, comme la traduction technique en ingénierie.

3. Minutie et rigueur

On dit parfois que le travail de traducteur est un travail de moine. En effet, il faut posséder un grand souci du détail et une concentration à toute épreuve pour bien traduire un texte et rendre toutes ses nuances à la perfection. Le traducteur professionnel doit s’attarder non seulement au sens, mais aussi à la clarté et à la lisibilité du texte traduit. Il doit aussi faire preuve de discipline et de débrouillardise, tout en connaissant les ressources qu’il peut consulter en cas de question ou de problème.

4. Ponctualité

Le traducteur professionnel carbure souvent aux échéances. Il doit avant tout répondre aux besoins de ses clients pour les aider à communiquer leurs messages au bon moment. C’est pourquoi il doit savoir bien organiser son temps et appliquer des méthodes de travail aussi efficaces que possible. Le traducteur professionnel sait que l’efficacité de son client dépend souvent de sa collaboration et de sa rapidité!

5. Souci des lecteurs et du client

Le traducteur professionnel ne traduit jamais en vase clos. Il traduit un texte pour qu’il soit lu et pour qu’il serve à quelque chose. Il ne doit donc jamais perdre de vue le public cible de chaque texte qu’il traduit. Il doit faire les adaptations nécessaires selon qu’il traduit pour le grand public ou pour des spécialistes d’un domaine quelconque. Il doit aussi adapter son travail aux exigences et aux attentes particulières de son client. Bref, le traducteur professionnel est avant tout un humain qui traduit pour d’autres humains!

Êtes-vous à la recherche d’un traducteur professionnel? Si oui, faites appel à nos traducteurs professionnels certifiés Tradgo!