3 choses à savoir sur la traduction à Montréal

traduction à montréal

3 choses à savoir sur la traduction à Montréal

3 choses à savoir sur la traduction à Montréal 1200 627 Tradgo

Saviez-vous que le Canada compte pour environ 10 % du marché mondial de la traduction? Au Québec, la province qui compte le plus grand nombre de traducteurs, le marché de la traduction représenterait quelque 2,5 milliards de dollars. Il n’est pas surprenant que Montréal récolte la part du lion de ce marché, compte tenu des différentes universités et des nombreux sièges sociaux qu’on y trouve. Voici 3 choses à savoir sur l’évolution du marché de la traduction à Montréal :

1. La traduction à Montréal est une industrie qui a été propulsée par le bilinguisme officiel au Canada.

La Loi sur les langues officielles a été adoptée au Canada il y aura bientôt 50 ans. Ce bilinguisme officiel s’est traduit par la création de programmes de formation universitaire et d’un vaste marché de la traduction afin de répondre à l’énorme demande pour la traduction dans les deux langues officielles (français et anglais) générée par différents organismes gouvernementaux. Aujourd’hui, le secteur public est toujours un important donneur d’ouvrage pour les agences de traduction à Montréal. Cependant, les compressions budgétaires au gouvernement ont forcé plusieurs agences à diversifier leur offre et à se tourner davantage vers le secteur privé, qui représente aujourd’hui une plus grande proportion des projets de traduction à Montréal.

2. Le marché de la traduction à Montréal se met au diapason de la mondialisation.

Notre métropole est devenue une ville cosmopolite qui est ouverte sur le monde. Mondialisation oblige, les entreprises canadiennes doivent souvent communiquer avec leurs clients dans plusieurs langues. Il s’est donc créé une nouvelle demande de traduction dans des langues comme l’espagnol et le mandarin. Pour répondre à cette demande, bon nombre d’agences de traduction à Montréal offrent maintenant des services de traduction multilingue.
De plus, les technologies numériques rendent les frontières plus malléables. Il est alors plus facile pour les agences de traduction à Montréal d’exporter leurs services dans d’autres pays. En revanche, elles doivent aussi affronter la concurrence venant de traducteurs étrangers (notamment ceux des pays émergents), qui travaillent souvent à moindre tarif. Les agences de Montréal doivent faire face à cette concurrence en montrant leur valeur ajoutée, c’est-à-dire leur capacité de produire des traductions qui sont parfaitement adaptées aux marchés du Québec et du Canada et à leurs usages.

3. Les agences de traduction à Montréal se démarquent par de nouvelles offres clés en main.

Pour affronter la concurrence mondiale, les agences de traduction à Montréal doivent se démarquer par leur service à la clientèle et leurs solutions clés en main. Pour ces agences, il s’agit notamment de cultiver des relations étroites et à long terme avec leurs clients pour bien comprendre leurs besoins et produire des traductions adaptées. Il s’agit également de greffer des services complémentaires à leurs services de traduction, comme des services de révision.

Cherchez-vous des services de traduction à Montréal? Communiquez avec Tradgo pour poser vos questions ou demandez-nous un devis pour votre projet.